Vision Hydrogène. Qu’est-ce qu’on attend ?

Cela fait longtemps que cette vision attend son heure de gloire.

La vision de l’hydrogène comme combustible fut décrite par Jules Verne, il y a bientôt 140 ans.

En 1874, dans son roman L’Île Mystérieuse, Jules Verne attribue cette vision à l’ingénieur Cyrus Smith. Discutant de l’épuisement du charbon, il propose d’utiliser « l’eau décomposée en ses éléments constitutifs, sans doute, par l’électricité… » Smith ajoute : « Oui, mes amis, je crois que l’eau sera un jour employée comme combustible, que l’hydrogène et l’oxygène, qui la constituent, utilisées isolément ou simultanément, fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisables et d’une intensité que la houille ne saurait avoir … »

Manifestement la vision de Jules Verne n’a guère été suivie. Et pourtant…

Si le monde avait suivi la vision de Jules Verne, il n’y aurait pas eu d’investissements exorbitants et aberrants dans les énergies fossiles (le charbon, le pétrole, le gaz naturel, le nucléaire et le gaz de schiste).
La suite ici Mediapart

This entry was posted in Actus Nautique, Economie, Non classé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>